Réservé aux abonnés Des cartes et des hommes

Lorsque Dieu donna les cartes à jouer aux hommes, Il leur donna en même temps le remède contre l’ennui. Mais les jeux ont eu un début, et ils auront une fin. Un jour, il n’y aura plus de joyeux joueurs de jass et de belote, et tarotage et sirotage ne seront plus les mamelles de la Francophonie. Et ce jour sera l’un des plus tragiques. À moins que le goût de la convivialité et la fidélité aux racines ne sauvent les cartes, si fragiles et si importantes.
Un joyeux joueur de crapette. 
Pour accéder à cet article, vous devez souscrire à un abonnement (Abonnement en ligne + papier, Abonnement de soutien ou Abonnement en ligne) ou vous connecter à votre compte (log in).

Voir aussi

  • Mater Dolorosa 3/5 – Un deuil fantôme

  • L’observatoire du progrès // Mai 2024

  • Réservé aux abonnés Nemo Erectus

  • Mater Dolorosa 2/5 – Maux compte triple

Inscription gratuite
close slider