Rage Against The Machine ou la révolte emballée sous vide

RATM vient d'annoncer sa séparation définitive. On en profite pour démontrer pourquoi Sophocle est toujours resté plus rebelle que le quatuor de Sony Music.
Chaîne YouTube du Peuple
image_pdfimage_print

Chers amis, chers abonnés,

Contenu un peu différent aujourd’hui puisque nous partons sur un terrain musical, après la séparation de Rage Against The Machine, célèbre groupe de rap-rock des années 90.

Pourquoi ? Parce que leur trajectoire nous offre de précieux enseignements sur la manière dont une révolte, lorsqu’elle n’est pas saine, débouche sur le ridicule. Au contraire, par exemple, d’une certaine Antigone…

Bon visionnage, n’oubliez pas de vous abonner à notre chaîne YouTube 100% gratuite et merci de partager ce contenu s’il vous a plu (une journée de travail).

Voir aussi

  • Réac et sympa : c’est possible ?

  • Après l’Eurovision, résister au nouveau catéchisme

  • Une discussion honnête à propos de la GPA

  • Le wokisme n’existe pas #vidéo

Inscription gratuite
close slider