Réservé aux abonnés Quand PostFinance se prend les pieds dans le tapis du #MeToo

En voulant communiquer « frais et moderne » sur les réseaux sociaux, l’organisme financier de la Poste a réussi à contredire sa propre idéologie. Au point de devoir rétropédaler.
Pour accéder à cet article, vous devez souscrire à un abonnement (Abonnement en ligne + papier, Abonnement de soutien ou Abonnement en ligne) ou vous connecter à votre compte (log in).

Voir aussi

  • Une garderie vaudoise renvoie la Fête des Mères aux oubliettes

  • Le wokisme n’existe pas #vidéo

  • Suisse condamnée par la CEDH : oui mais…

  • Réservé aux abonnés Taupes, taupinières et taupiers

Inscription gratuite
close slider